Rosso

Bienvenue sur mon blog

26 mai, 2010

Notre premier BBQ de l’année!

Classé dans : Non classé — marierosso @ 15:42

Voilà, comme l’été approche à grands pas en France; qu’ici, le ciel nous révèle à nouveau son bleu infini, que le soleil rayonne de tout son éclat, que les oiseaux chantent gaiement et surtout… que le poisson est un délice, il n’y a pas de raison que la saison ne commence pas aussi pour nous de faire chauffer les braises d’un bon BBQ!

Soeur Gema m’a alors emmenée hier au marché pour acheter ce qu’on appelle un fourneau. C’est l’outil de cuisson traditionnel des mauritaniens que tout le monde utilise ici, très peu de familles ont des gazinières. C’est ce qui explique aussi que la cuisine mauritanienne est si parfumée, tout est cuit au charbon de bois.

Aussitôt acheté, aussitôt inauguré avec au menu du jour: daurades grillées au gros sel et ses graines de cumin, pommes de terre en robe des champs… et pour le dessert, banane, presque flambée! Un pure régal!

 

dsc00522.jpg dsc00523.jpg dsc00524.jpg

22 mai, 2010

Une petite blondinette!

Classé dans : Non classé — marierosso @ 12:28

dsc00510.jpg 

3 mois déjà

Classé dans : Non classé — marierosso @ 12:20

Voilà, mauritanienne depuis 3 mois et bien contente de rester à la mission de Rosso jusque fin août.

On sent déjà l’hivernage approcher à plein nez,le temps devient très lourd (46° dans la journée et 40° encore à 21h30!), le ciel se couvre et le vent des sables chaud et sec nous prend par surprise à n’importe quel moment de la journée, mieux vaut avoir fermé sa fenêtre dans ces moments là.
L’hivernage commence fin juin- début juillet et la pluie tombe à partir de mi-juillet jusque début septembre. C’est à ce moment là que tout le monde s’arrête de travailler car on ne peut plus circuler, toutes les rues deviennent boueuses à souhait. Ceux qui habitent en brousse quittent la ville complètement jusqu’en septembre.
On ferme alors la bibliothèque et toutes les activités cessent, enfin presque car c’est le moment notamment pour entreprendre des travaux à la mission. Cet été, entre autre, nous referons la peinture de la mission, changerons toutes les fenêtres de la bibliothèque et on réorganisera les étagères (tri des livres, classement, etc.).

En ce moment, les élèves se préparent pour ce qu’ils appellent les « compositions » (contrôles chez nous) qui commencent début juin mais aussi les examens du brevet ou du bac. Ils sont aussi dans une période où les cours de français et d’anglais cèdent la place aux exposés (groupes de 4-5 élèves) sur des sujets vraiment intéressants: le mariage forcé, la polygamie, l’émigration vers l’occident, pourquoi l’homme doit aider la femme dans les travaux ménagers (je vous laisse imaginer les réponses…, c’est uniquement quand la femme est malade, enceinte ou absente d’après mon élève négro-africain! bon après, on a élargi un peu tout de même), pourquoi il est important d’étudier l’anglais, etc.
C’est fou comme les sujets sont traités différemment selon que l’élève est Maure ou Négro-africain.
Aussi, j’ai été au lycée voir un exposé sur la littérature négro-africaine (2h30-3h d’exposé en général…) mais c’est difficile de suivre quoi que ce soit. Le temps que l’exposé commence, normalement à 16h30 mais on attend le professeur, ensuite, c’est l’heure de la prière (17h), ensuite le portable de la prof sonne toutes les 5 minutes…; puis là les élèves lisaient avec le nez sur leur feuille tel qu’on ne voyait même pas leur visage…bref, je ne pouvais rester longtemps mais le peu que j’ai vu, je n’ai pas vraiment compris grand chose. On ne peut néanmoins se fier à une seule fois bien sûr, je retente un exposé lundi prochain.
Une de mes élèves me racontait par exemple que lors de son exposé sur la mariage forcé, elle avait fait un petit sketch, sympa!

 Quelques photos de la classe: les garçons d’un côté, ils sont drôles, ils aiment s’entasser au maximum (ils ont voulu se mettre à 4 sur le banc mais là la prof est intervenue)!  et les filles de l’autre, éparpillées elles. Bien sûr aussi, les maures avec les maures, les négro-africains avec les négro-africains, ils s’entendent bien en général mais cela arrive fréquemment que le ton monte.

dsc00514.jpg  dsc00512.jpg
La mission accueille toute la journée mais aussi ceux qui sont de passage comme ces 2 jeunes diplômés qui vont d’Eglise en Eglise à travers le monde entier. Aventuriers pour un an en vélo ou à pied selon les pays, ils sont partis à la rencontre de la richesse de l’Eglise là où elle est la plus pauvre, auprès des plus démunis. Pour cela, ils se sont fixés 7 villages catholiques isolés dans lesquels ils restent 3 semaines: Syrie, Inde, Tibet, Thailande, Amazonie, Sénégal et Algérie. Ils traversent de nombreux autres pays pour y arriver, l’occasion de faire de belles autres rencontres et de nous faire partager tout cela. Quel beau témoignage pour tous!

dsc00497.jpg  dsc00499.jpg  dsc00501.jpg

Leur site:
http://blog.lefigaro.fr/corpus/
http://www.cor-pus.com/
De mon côté, j’ai bien pris le rythme à tous les niveaux. Alors que les mauritaniens rechignent contre le changement de climat, la chaleur ne me gêne absolument pas, je dirai même que je préfère quand il fait bien bien chaud tout le temps plutôt que d’avoir des matinées fraiches (par « fraiche » j’entend 30°) et des après-midi chaudes car ce sont les variations de température qui sont difficiles.
Par contre, une fois de plus, le sport s’avère indispensable pour rester en forme, je n’en démordrai pas où que je me trouve. Après 2-3 semaines où je me suis sentie très fébrile et de plus en plus fatiguée, j’ai vite compris qu’il fallait reprendre le dessus par quelques séances de sport après la « sieste », la petite marche du soir d’après diner et l’activité quotidienne se sont révélées largement insuffisantes! Et bien j’ai retrouvé une pêche d’enfer!

19 mai, 2010

L’image du jour

Classé dans : Non classé — marierosso @ 11:51

Voilà à quoi me servent toutes ces heures passées à faire des assouplissements en salle se sport!!!

dsc00505.jpg  dsc00507.jpg

Et encore, les africaines ont le dos parfaitement plat elles, j’ai encore du pain sur la planche…

Les marabouts, l’Islam

Classé dans : Non classé — marierosso @ 10:57

Plus d’un mois de retard sur le blog déjà! Beaucoup de passage ici à la mission ces derniers temps, quelques coupures de courant, ça va très vite!

Pour répondre enfin à la question du marabout mauritanien, ils sont d’origines berbères et d’ordre religieux uniquement. Alors que la sécheresse du Nord de
la Mauritanie a poussé les Noirs à migrer vers les Sud (passant de chasseurs/ pêcheurs à des pasteurs/agriculteurs), la pénétration de berbères d’Afrique du Nord s’est faite progressivement pendant 15 siècles. Ce sont eux qui ont introduit l’élevage des dromadaires (que tout le monde appelle chameau ici…) au IIIème et IVème siècle ap. JC et en conséquence un véritable commerce entre le Maghreb et l’Afrique Noire. C’est en cela aussi qu’ils ont assujettis certains Noirs. Ces berbères sont les Sanhadjas, pasteurs nomades chameliers.

En parallèle, une grande puissance impériale au Ghana s’étend à certains domaines voisins et domine les Négro-Africains (Wolofs, Sérères, Toucouleurs qui regroupent les ) ainsi que quelques villes berbères dans les premiers siècles ap. JC.
Les Sanhadjas se sont alors rassemblés pour former un mouvement religieux musulman malékite, les Almoravides. De là sont nées les tribus maraboutiques. Ils créent un empire de courte durée qui détruit la puissance du Ghana au XIème siècle, purifie leur foi islamique et en véritables conquérants, arrivent à étendre leur dynastie du Sénégal à l’Espagne.

Pendant ce temps au Nord, les berbères sont envahis par des tribus arabes, les Hassan-Maquil. Ces derniers arrivent à créer des émirats au XVème siècle et arabisent définitivement les berbères.

 C’est ainsi que l’on comprend comme s’est constituée la Société Maure avec les Maures blancs : Beïdanes (arabo-berbères, guerriers vainqueurs et tribus maraboutiques) et les Maures Noirs: Harratines (Négro-africains tributaires qui payaient des tribus aux guerriers mais également pêcheurs, artisans, esclaves).

On devine aussi par là que les Maures blancs ont plutôt un esprit de conquérant, de gens de lettre et de science qui ont un certain mépris pour le travail manuel. Les Maures Noirs sont des cultivateurs; le temps de leur statut d’esclave reste apparemment encore très ancré en eux, ils travaillent souvent comme personnel chez les Maures blancs, pour ne pas dire que certains le sont encore…
Les Peulhs, nomades, sont « spécialisés » dans l’élevage de grands troupeaux bovins en particulier. Le boeuf est leur bien le plus précieux, avant toute vie humaine. Un Peulh peut laisser son enfant dans la maladie plutôt que de vendre un de ces boeufs pour qu’il puisse être soigné!
Les Wolofs et autres négro-africains sont doués pour l’agriculture et la pêche, le commerce.

Concernant l’Islam, n peut lire dans les livres sur l’histoire de la Mauritanie que ce n’est pas seulement une religion mais une véritable civilisation nationale, ses valeurs représentent un code de conduite individuelle et sociale. Elle constitue même dans le pays un écran infranchissable contre lequel viennent buter les influences culturelles de l’Europe. On lit que l’Islam représente la tradition mauritanienne vivante, l’enracinement et que la culture occidentale représente le moyen de progrès et d’insertion du pays dans le monde moderne, soit l’ouverture, mais le chemin est encore long. L’Islam est la religion d’Etat, nous sommes en République Islamique de Mauritanie.
Quand on voit que le week-end est le vendredi-samedi, imaginez les problèmes que cela pose aux entreprises, aux commerçants, etc. en relation avec le reste du monde car ils perdent énormément juste avec cette journée de décalage!

 

 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres